L’agenda

Avr
22
dim
2018
Exposition : Décalquer l’invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 22 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Décalquer l'invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

DECALQUER L’INVISIBLE

EXPOSITION COLLECTIVE D’ARTISTES

 

Vitrine de la création vivante, le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman ouvre ses portes à l’Ecole municipale d’arts plastiques de Menton et à ses principaux acteurs et moteurs que sont ses professeurs.

Ce partenariat prend la forme d’une exposition collective d’artistes réunis autour d’un thème à la fois coctalien « Je décalque l’invisible », et universel chez chaque créateur. Quelle meilleure définition de l’acte de création que celle d’une subtile perception de l’artiste et retranscription lisible d’un espace méconnu du grand public.

Le thème de la création est ici le fil rouge de cette exposition qui réunit neuf artistes et pédagogues préoccupés à la fois par la création et la transmission. Ils proposent dans ce parcours leurs propres visions qui prennent forme dans des techniques qui leur sont familières :

Mauricette Berhon, la gravure – Nicole Durand, la sculpture – Christelle Esperto, la peinture – Gérard Haton-Gauthier, la technique mixte – Céline Marin, le dessin – Stéphane Montalto et Térésa Spina, la céramique – Matthieu Stéfani, la photographie et Patrick Truchi, la sculpture.

 

Renseignements
+33 (0)4 89 81 52 50

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi

Entrée : 8 euros, se renseigner pour les réductions.
Le billet donne également accès à l’exposition Démarche d’un poète, acte II et au musée du Bastion.

Exposition : Démarche d’un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 22 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Démarche d'un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Démarche d’un poète, acte II
À partir du 18 novembre 2017

Suite du premier volet intitulé « Démarche d’un poète » en référence à l’ouvrage-clé de Jean Cocteau, un deuxième volet (Acte II) vient compléter l’introduction de cette démarche en y intégrant de manière complète les liens passionnels de Jean Cocteau et de la scène.

Jean Cocteau, dès sa prime jeunesse, « rêve » de théâtre, éduqué à ce titre par ses parents qui fréquentaient la Comédie-Française et l’Opéra. Ce nouveau parcours laissera la place au loufoque et à la comédie déconcertante avec Les Mariés de la Tour Eiffel et Parade, mais aussi à la tragédie, à la danse et aux collaborations artistiques multiples.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Tarif : 8€ (visite couplée avec l’exposition temporaire et le Bastion).

Visites commentées, tarifs réduits et gratuité: se renseigner.

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 22 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau
À partir du 7 octobre 2017 au musée du Bastion

Cette année, le Bastion remplace l’accrochage historique par une exposition entièrement dédiée à Sarah Bernhardt.

Immense comédienne, « impératrice du théâtre », considérée comme la première artiste à atteindre le statut de star intercontinentale – autant par son talent que grâce à sa faculté de se modeler une image d’excentrique légendaire, elle impressionna fortement le jeune Jean Cocteau qui fut un spectateur assidu des pièces dans lesquelles elle se produisait. « Quel délire lorsque le rideau jaune s’écartait après la pièce, lorsque la tragédienne saluait […]. Semblable à quelque palais de Venise, elle penchait sous la charge des colliers et de la fatigue, peinte, dorée, machinée, étayée, pavoisée, au milieu d’un pigeonnier d’applaudissements », déclara le poète à l’égard de celle qui fut le plus éminent de ses « monstres sacrés ».

L’exposition présente une cinquantaine de pièces issues de la donation Séverin Wunderman, qui partageait l’admiration de Jean Cocteau pour la comédienne.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Le musée du Bastion se trouve à 150m du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman en direction de l’Italie. Le billet d’entrée est commun pour les deux musées.

Exposition photographique – Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone
Avr 22 @ 10 h 00 min – 17 h 00 min
Exposition photographique - Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone

Du 23 mars au 27 mai 2018

Ouvert tous les jours de 10h00 à 17h00 sauf les lundis

Par FANNY GENOUX

Le service du Patrimoine organise dans la villa du jardin Serre de la Madone une exposition photographique, toute au long du printemps : « Entre les lignes », emplie de délicatesse, d’émotion et de profondeur.

Cette série de clichés nous laisse entrevoir avec beaucoup de poésie, la beauté, mise en lumière par l’artiste-photographe Fanny GENOUX.

La série “Entre les lignes” présente des photographies en noir et blanc, épurées, très graphiques et composées.

Ces images sont nées de l’envie de composer avec l’architecture urbaine, la lumière, la géométrie et les formes, la rue et ses passants.

Les passants, devenus silhouettes, le plus souvent seuls, marchent entre les lignes.

La série « Éclipse » qui la complète présente des images très colorées, contrastées et composées. L’idée a été des combiner les façades colorées de Nice, la lumière intense de la région, les ruelles étroites de la vieille ville et leurs ombres profondes à mon goût pour la composition et la géométrie.

Dans ce jeu de formes et de couleurs se trouve toujours un élément vivant, généralement un passant, sa silhouette, son ombre. L’éclairage naturel est utilisé comme un projecteur. Il n’y a pas –ou presque- de visage, la scène est anodine. Parfois une main, un nez, surgit de l’ombre. Les images sont composées frontalement à partir d’aplats colorés et d’ombres profondes qui les sculptent, à la limite de l’abstraction, les passants eux-mêmes étant réduits à des ombres chinoises.

A sa démarche esthétique et artistique vient se rajouter celle de la sensibilisation à l’architecture. Les photos urbaines très graphiques répondent à la végétation foisonnante du Jardin Serre de la Madone, créant un dialogue avec les photos exposées.

Prix d’entrée jardin : 8 €

→ Jardin Serre de la Madone, 74 val de Gorbio / 04 93 57 73 90

Avr
23
lun
2018
Exposition : Décalquer l’invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 23 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Décalquer l'invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

DECALQUER L’INVISIBLE

EXPOSITION COLLECTIVE D’ARTISTES

 

Vitrine de la création vivante, le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman ouvre ses portes à l’Ecole municipale d’arts plastiques de Menton et à ses principaux acteurs et moteurs que sont ses professeurs.

Ce partenariat prend la forme d’une exposition collective d’artistes réunis autour d’un thème à la fois coctalien « Je décalque l’invisible », et universel chez chaque créateur. Quelle meilleure définition de l’acte de création que celle d’une subtile perception de l’artiste et retranscription lisible d’un espace méconnu du grand public.

Le thème de la création est ici le fil rouge de cette exposition qui réunit neuf artistes et pédagogues préoccupés à la fois par la création et la transmission. Ils proposent dans ce parcours leurs propres visions qui prennent forme dans des techniques qui leur sont familières :

Mauricette Berhon, la gravure – Nicole Durand, la sculpture – Christelle Esperto, la peinture – Gérard Haton-Gauthier, la technique mixte – Céline Marin, le dessin – Stéphane Montalto et Térésa Spina, la céramique – Matthieu Stéfani, la photographie et Patrick Truchi, la sculpture.

 

Renseignements
+33 (0)4 89 81 52 50

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi

Entrée : 8 euros, se renseigner pour les réductions.
Le billet donne également accès à l’exposition Démarche d’un poète, acte II et au musée du Bastion.

Exposition : Démarche d’un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 23 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Démarche d'un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Démarche d’un poète, acte II
À partir du 18 novembre 2017

Suite du premier volet intitulé « Démarche d’un poète » en référence à l’ouvrage-clé de Jean Cocteau, un deuxième volet (Acte II) vient compléter l’introduction de cette démarche en y intégrant de manière complète les liens passionnels de Jean Cocteau et de la scène.

Jean Cocteau, dès sa prime jeunesse, « rêve » de théâtre, éduqué à ce titre par ses parents qui fréquentaient la Comédie-Française et l’Opéra. Ce nouveau parcours laissera la place au loufoque et à la comédie déconcertante avec Les Mariés de la Tour Eiffel et Parade, mais aussi à la tragédie, à la danse et aux collaborations artistiques multiples.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Tarif : 8€ (visite couplée avec l’exposition temporaire et le Bastion).

Visites commentées, tarifs réduits et gratuité: se renseigner.

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 23 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau
À partir du 7 octobre 2017 au musée du Bastion

Cette année, le Bastion remplace l’accrochage historique par une exposition entièrement dédiée à Sarah Bernhardt.

Immense comédienne, « impératrice du théâtre », considérée comme la première artiste à atteindre le statut de star intercontinentale – autant par son talent que grâce à sa faculté de se modeler une image d’excentrique légendaire, elle impressionna fortement le jeune Jean Cocteau qui fut un spectateur assidu des pièces dans lesquelles elle se produisait. « Quel délire lorsque le rideau jaune s’écartait après la pièce, lorsque la tragédienne saluait […]. Semblable à quelque palais de Venise, elle penchait sous la charge des colliers et de la fatigue, peinte, dorée, machinée, étayée, pavoisée, au milieu d’un pigeonnier d’applaudissements », déclara le poète à l’égard de celle qui fut le plus éminent de ses « monstres sacrés ».

L’exposition présente une cinquantaine de pièces issues de la donation Séverin Wunderman, qui partageait l’admiration de Jean Cocteau pour la comédienne.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Le musée du Bastion se trouve à 150m du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman en direction de l’Italie. Le billet d’entrée est commun pour les deux musées.

Avr
24
mar
2018
Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale
Avr 24 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Fernand Gargiuli est né à Menton. Autodidacte, il trouve son inspiration à travers les longues marches dans notre magnifique région. L’œil du photographe met en exergue les paysages familiers qui se révèlent sous un jour poétique et inattendu.

L’exposition se tiendra jusqu’au samedi 5 mai 2018

HORAIRES D’OUVERTURE
Mardi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Mercredi : 9h30-18h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Samedi : 9h30-12h30 / 14h-17h

Exposition Elisheva Copin et Agnès Doneau – L’Esthétique du corps @ Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe
Avr 24 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition Elisheva Copin et Agnès Doneau - L’Esthétique du corps @ Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe

Du 17 mars au 16 juin 2018

Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h ; fermé le dimanche et le lundi et les jours fériés.

 

Vernissage le vendredi 16 mars à 18h

Du 17 mars au 16 juin 2018, la Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe présente les œuvres de deux artistes : Elisheva COPIN et Agnès DONEAU.

L’exposition intitulée « L’Esthétique du corps » réunit des peintures de grands formats d’Agnès Doneau et des sculptures de dimensions variées d’Elisheva Copin. Deux femmes artistes invitées par la Ville de Menton à présenter leur travail autour de l’Homme et du mouvement.

Les deux artistes travaillent sur le corps et ses représentations. Elisheva Copin  représente plus particulièrement des corps féminins, Agnès Doneau, des corps masculins. Elles en offrent une interprétation artistique personnelle et interrogent l’être humain.

Leur travail, tant par la matière que par le genre, se complète. Elles proposent des œuvres poétiques, intimes et mystérieuses

Elisheva COPIN :

Née en Egypte, Elisheva Copin émigre en Israël avec ses parents à l’âge de cinq ans. Après une carrière de diplomate au ministère des Affaires Etrangères, elle s’installe à Paris, puis à Nice en 1989.

Elisheva Copin est sculptrice. Elle utilise divers matériaux comme le bronze, l’argile et la pierre. L’élégance de ses œuvres s’allie avec finesse au procédé de création subtilement révélé.

Elle mène une réflexion sur l’être humain et travaille essentiellement sur la forme du corps et sur le nu, notamment féminin. Elle étudie aussi, à travers ses créations, la relation de couple (mère-enfant, homme-femme). Ses créations, inspirées de la statuaire antique, sont élégantes. Dans son travail le plus récent, Elisheva Copin évoque les beautés d’ailleurs et d’ici,  des personnages d’origines diverses et variées : asiatique, africaine, métisse, occidentale… ; un jeune garçon, apprenti d’un temple égyptien de l’époque pharaonique…

Agnès DONEAU :

Originaire d’Angers, Agnès Doneau est diplômée des Beaux-Arts de Paris en 1990. Elle obtient une maitrise d’histoire de l’art à Tours en 1994. Grâce à une bourse Erasmus, elle se rend à Florence où elle a l’opportunité de visiter le chantier de restauration des fresques de Vasari et de Zuccari dans la coupole de Brunelleschi. C’est une révélation : elle entreprend une formation dans cette discipline et interviendra en tant que restauratrice sur de nombreuses œuvres en Italie pendant une quinzaine d’années.

Son travail pictural porte essentiellement sur une réflexion autour du corps et de la notion de répétition, sur l’exil et la mémoire liée au Mouvement et se nourrit d’ouvrages littéraires et cinématographiques.

Les œuvres présentées à la Galerie proviennent de ses séries de nus, de corps habillés en mouvement et de portraits d’écrivains qui l’inspirent : Pier Paolo Pasolini, Vladimir Jankélévitch, … .

Son ancien métier de restauratrice et ses recherches plastiques actuelles sont complémentaires. Ainsi, Agnès Doneau a choisi d’utiliser le gris de Payne et le blanc, pour rappeler  l’effet radio X utilisé dans la restauration de tableau, effet qui permet de capter le mouvement.

 

Exposition photographique – Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone
Avr 24 @ 10 h 00 min – 17 h 00 min
Exposition photographique - Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone

Du 23 mars au 27 mai 2018

Ouvert tous les jours de 10h00 à 17h00 sauf les lundis

Par FANNY GENOUX

Le service du Patrimoine organise dans la villa du jardin Serre de la Madone une exposition photographique, toute au long du printemps : « Entre les lignes », emplie de délicatesse, d’émotion et de profondeur.

Cette série de clichés nous laisse entrevoir avec beaucoup de poésie, la beauté, mise en lumière par l’artiste-photographe Fanny GENOUX.

La série “Entre les lignes” présente des photographies en noir et blanc, épurées, très graphiques et composées.

Ces images sont nées de l’envie de composer avec l’architecture urbaine, la lumière, la géométrie et les formes, la rue et ses passants.

Les passants, devenus silhouettes, le plus souvent seuls, marchent entre les lignes.

La série « Éclipse » qui la complète présente des images très colorées, contrastées et composées. L’idée a été des combiner les façades colorées de Nice, la lumière intense de la région, les ruelles étroites de la vieille ville et leurs ombres profondes à mon goût pour la composition et la géométrie.

Dans ce jeu de formes et de couleurs se trouve toujours un élément vivant, généralement un passant, sa silhouette, son ombre. L’éclairage naturel est utilisé comme un projecteur. Il n’y a pas –ou presque- de visage, la scène est anodine. Parfois une main, un nez, surgit de l’ombre. Les images sont composées frontalement à partir d’aplats colorés et d’ombres profondes qui les sculptent, à la limite de l’abstraction, les passants eux-mêmes étant réduits à des ombres chinoises.

A sa démarche esthétique et artistique vient se rajouter celle de la sensibilisation à l’architecture. Les photos urbaines très graphiques répondent à la végétation foisonnante du Jardin Serre de la Madone, créant un dialogue avec les photos exposées.

Prix d’entrée jardin : 8 €

→ Jardin Serre de la Madone, 74 val de Gorbio / 04 93 57 73 90

Avr
25
mer
2018
Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale
Avr 25 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Fernand Gargiuli est né à Menton. Autodidacte, il trouve son inspiration à travers les longues marches dans notre magnifique région. L’œil du photographe met en exergue les paysages familiers qui se révèlent sous un jour poétique et inattendu.

L’exposition se tiendra jusqu’au samedi 5 mai 2018

HORAIRES D’OUVERTURE
Mardi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Mercredi : 9h30-18h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Samedi : 9h30-12h30 / 14h-17h

Exposition : Décalquer l’invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 25 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Décalquer l'invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

DECALQUER L’INVISIBLE

EXPOSITION COLLECTIVE D’ARTISTES

 

Vitrine de la création vivante, le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman ouvre ses portes à l’Ecole municipale d’arts plastiques de Menton et à ses principaux acteurs et moteurs que sont ses professeurs.

Ce partenariat prend la forme d’une exposition collective d’artistes réunis autour d’un thème à la fois coctalien « Je décalque l’invisible », et universel chez chaque créateur. Quelle meilleure définition de l’acte de création que celle d’une subtile perception de l’artiste et retranscription lisible d’un espace méconnu du grand public.

Le thème de la création est ici le fil rouge de cette exposition qui réunit neuf artistes et pédagogues préoccupés à la fois par la création et la transmission. Ils proposent dans ce parcours leurs propres visions qui prennent forme dans des techniques qui leur sont familières :

Mauricette Berhon, la gravure – Nicole Durand, la sculpture – Christelle Esperto, la peinture – Gérard Haton-Gauthier, la technique mixte – Céline Marin, le dessin – Stéphane Montalto et Térésa Spina, la céramique – Matthieu Stéfani, la photographie et Patrick Truchi, la sculpture.

 

Renseignements
+33 (0)4 89 81 52 50

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi

Entrée : 8 euros, se renseigner pour les réductions.
Le billet donne également accès à l’exposition Démarche d’un poète, acte II et au musée du Bastion.

Exposition : Démarche d’un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 25 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Démarche d'un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Démarche d’un poète, acte II
À partir du 18 novembre 2017

Suite du premier volet intitulé « Démarche d’un poète » en référence à l’ouvrage-clé de Jean Cocteau, un deuxième volet (Acte II) vient compléter l’introduction de cette démarche en y intégrant de manière complète les liens passionnels de Jean Cocteau et de la scène.

Jean Cocteau, dès sa prime jeunesse, « rêve » de théâtre, éduqué à ce titre par ses parents qui fréquentaient la Comédie-Française et l’Opéra. Ce nouveau parcours laissera la place au loufoque et à la comédie déconcertante avec Les Mariés de la Tour Eiffel et Parade, mais aussi à la tragédie, à la danse et aux collaborations artistiques multiples.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Tarif : 8€ (visite couplée avec l’exposition temporaire et le Bastion).

Visites commentées, tarifs réduits et gratuité: se renseigner.

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 25 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau
À partir du 7 octobre 2017 au musée du Bastion

Cette année, le Bastion remplace l’accrochage historique par une exposition entièrement dédiée à Sarah Bernhardt.

Immense comédienne, « impératrice du théâtre », considérée comme la première artiste à atteindre le statut de star intercontinentale – autant par son talent que grâce à sa faculté de se modeler une image d’excentrique légendaire, elle impressionna fortement le jeune Jean Cocteau qui fut un spectateur assidu des pièces dans lesquelles elle se produisait. « Quel délire lorsque le rideau jaune s’écartait après la pièce, lorsque la tragédienne saluait […]. Semblable à quelque palais de Venise, elle penchait sous la charge des colliers et de la fatigue, peinte, dorée, machinée, étayée, pavoisée, au milieu d’un pigeonnier d’applaudissements », déclara le poète à l’égard de celle qui fut le plus éminent de ses « monstres sacrés ».

L’exposition présente une cinquantaine de pièces issues de la donation Séverin Wunderman, qui partageait l’admiration de Jean Cocteau pour la comédienne.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Le musée du Bastion se trouve à 150m du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman en direction de l’Italie. Le billet d’entrée est commun pour les deux musées.

Exposition Elisheva Copin et Agnès Doneau – L’Esthétique du corps @ Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe
Avr 25 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition Elisheva Copin et Agnès Doneau - L’Esthétique du corps @ Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe

Du 17 mars au 16 juin 2018

Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h ; fermé le dimanche et le lundi et les jours fériés.

 

Vernissage le vendredi 16 mars à 18h

Du 17 mars au 16 juin 2018, la Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe présente les œuvres de deux artistes : Elisheva COPIN et Agnès DONEAU.

L’exposition intitulée « L’Esthétique du corps » réunit des peintures de grands formats d’Agnès Doneau et des sculptures de dimensions variées d’Elisheva Copin. Deux femmes artistes invitées par la Ville de Menton à présenter leur travail autour de l’Homme et du mouvement.

Les deux artistes travaillent sur le corps et ses représentations. Elisheva Copin  représente plus particulièrement des corps féminins, Agnès Doneau, des corps masculins. Elles en offrent une interprétation artistique personnelle et interrogent l’être humain.

Leur travail, tant par la matière que par le genre, se complète. Elles proposent des œuvres poétiques, intimes et mystérieuses

Elisheva COPIN :

Née en Egypte, Elisheva Copin émigre en Israël avec ses parents à l’âge de cinq ans. Après une carrière de diplomate au ministère des Affaires Etrangères, elle s’installe à Paris, puis à Nice en 1989.

Elisheva Copin est sculptrice. Elle utilise divers matériaux comme le bronze, l’argile et la pierre. L’élégance de ses œuvres s’allie avec finesse au procédé de création subtilement révélé.

Elle mène une réflexion sur l’être humain et travaille essentiellement sur la forme du corps et sur le nu, notamment féminin. Elle étudie aussi, à travers ses créations, la relation de couple (mère-enfant, homme-femme). Ses créations, inspirées de la statuaire antique, sont élégantes. Dans son travail le plus récent, Elisheva Copin évoque les beautés d’ailleurs et d’ici,  des personnages d’origines diverses et variées : asiatique, africaine, métisse, occidentale… ; un jeune garçon, apprenti d’un temple égyptien de l’époque pharaonique…

Agnès DONEAU :

Originaire d’Angers, Agnès Doneau est diplômée des Beaux-Arts de Paris en 1990. Elle obtient une maitrise d’histoire de l’art à Tours en 1994. Grâce à une bourse Erasmus, elle se rend à Florence où elle a l’opportunité de visiter le chantier de restauration des fresques de Vasari et de Zuccari dans la coupole de Brunelleschi. C’est une révélation : elle entreprend une formation dans cette discipline et interviendra en tant que restauratrice sur de nombreuses œuvres en Italie pendant une quinzaine d’années.

Son travail pictural porte essentiellement sur une réflexion autour du corps et de la notion de répétition, sur l’exil et la mémoire liée au Mouvement et se nourrit d’ouvrages littéraires et cinématographiques.

Les œuvres présentées à la Galerie proviennent de ses séries de nus, de corps habillés en mouvement et de portraits d’écrivains qui l’inspirent : Pier Paolo Pasolini, Vladimir Jankélévitch, … .

Son ancien métier de restauratrice et ses recherches plastiques actuelles sont complémentaires. Ainsi, Agnès Doneau a choisi d’utiliser le gris de Payne et le blanc, pour rappeler  l’effet radio X utilisé dans la restauration de tableau, effet qui permet de capter le mouvement.

 

Exposition photographique – Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone
Avr 25 @ 10 h 00 min – 17 h 00 min
Exposition photographique - Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone

Du 23 mars au 27 mai 2018

Ouvert tous les jours de 10h00 à 17h00 sauf les lundis

Par FANNY GENOUX

Le service du Patrimoine organise dans la villa du jardin Serre de la Madone une exposition photographique, toute au long du printemps : « Entre les lignes », emplie de délicatesse, d’émotion et de profondeur.

Cette série de clichés nous laisse entrevoir avec beaucoup de poésie, la beauté, mise en lumière par l’artiste-photographe Fanny GENOUX.

La série “Entre les lignes” présente des photographies en noir et blanc, épurées, très graphiques et composées.

Ces images sont nées de l’envie de composer avec l’architecture urbaine, la lumière, la géométrie et les formes, la rue et ses passants.

Les passants, devenus silhouettes, le plus souvent seuls, marchent entre les lignes.

La série « Éclipse » qui la complète présente des images très colorées, contrastées et composées. L’idée a été des combiner les façades colorées de Nice, la lumière intense de la région, les ruelles étroites de la vieille ville et leurs ombres profondes à mon goût pour la composition et la géométrie.

Dans ce jeu de formes et de couleurs se trouve toujours un élément vivant, généralement un passant, sa silhouette, son ombre. L’éclairage naturel est utilisé comme un projecteur. Il n’y a pas –ou presque- de visage, la scène est anodine. Parfois une main, un nez, surgit de l’ombre. Les images sont composées frontalement à partir d’aplats colorés et d’ombres profondes qui les sculptent, à la limite de l’abstraction, les passants eux-mêmes étant réduits à des ombres chinoises.

A sa démarche esthétique et artistique vient se rajouter celle de la sensibilisation à l’architecture. Les photos urbaines très graphiques répondent à la végétation foisonnante du Jardin Serre de la Madone, créant un dialogue avec les photos exposées.

Prix d’entrée jardin : 8 €

→ Jardin Serre de la Madone, 74 val de Gorbio / 04 93 57 73 90

Avr
26
jeu
2018
Exposition Terre et Mer de Patricia Bobillon @ L'Odyssée bibliothèque municipale
Avr 26 Journée entière

Du 26 mai au 23 juin 2018

Autodidacte, la photographie est une passion. Cet art lui permet d’observer, de rêver et de partager. L’œil du photographe révèle des paysages sous un jour poétique et met en exergue la beauté des lieux.

Inauguration le vendredi 25 mai 2018 à 17 h.

Ouvert du mardi au samedi
Mardi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Mercredi : 9h30-18h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Samedi : 9h30-12h30 / 14h-17h

Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale
Avr 26 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Fernand Gargiuli est né à Menton. Autodidacte, il trouve son inspiration à travers les longues marches dans notre magnifique région. L’œil du photographe met en exergue les paysages familiers qui se révèlent sous un jour poétique et inattendu.

L’exposition se tiendra jusqu’au samedi 5 mai 2018

HORAIRES D’OUVERTURE
Mardi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Mercredi : 9h30-18h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Samedi : 9h30-12h30 / 14h-17h

Exposition : Décalquer l’invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 26 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Décalquer l'invisible @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

DECALQUER L’INVISIBLE

EXPOSITION COLLECTIVE D’ARTISTES

 

Vitrine de la création vivante, le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman ouvre ses portes à l’Ecole municipale d’arts plastiques de Menton et à ses principaux acteurs et moteurs que sont ses professeurs.

Ce partenariat prend la forme d’une exposition collective d’artistes réunis autour d’un thème à la fois coctalien « Je décalque l’invisible », et universel chez chaque créateur. Quelle meilleure définition de l’acte de création que celle d’une subtile perception de l’artiste et retranscription lisible d’un espace méconnu du grand public.

Le thème de la création est ici le fil rouge de cette exposition qui réunit neuf artistes et pédagogues préoccupés à la fois par la création et la transmission. Ils proposent dans ce parcours leurs propres visions qui prennent forme dans des techniques qui leur sont familières :

Mauricette Berhon, la gravure – Nicole Durand, la sculpture – Christelle Esperto, la peinture – Gérard Haton-Gauthier, la technique mixte – Céline Marin, le dessin – Stéphane Montalto et Térésa Spina, la céramique – Matthieu Stéfani, la photographie et Patrick Truchi, la sculpture.

 

Renseignements
+33 (0)4 89 81 52 50

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi

Entrée : 8 euros, se renseigner pour les réductions.
Le billet donne également accès à l’exposition Démarche d’un poète, acte II et au musée du Bastion.

Exposition : Démarche d’un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 26 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Démarche d'un poète, acte II @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Démarche d’un poète, acte II
À partir du 18 novembre 2017

Suite du premier volet intitulé « Démarche d’un poète » en référence à l’ouvrage-clé de Jean Cocteau, un deuxième volet (Acte II) vient compléter l’introduction de cette démarche en y intégrant de manière complète les liens passionnels de Jean Cocteau et de la scène.

Jean Cocteau, dès sa prime jeunesse, « rêve » de théâtre, éduqué à ce titre par ses parents qui fréquentaient la Comédie-Française et l’Opéra. Ce nouveau parcours laissera la place au loufoque et à la comédie déconcertante avec Les Mariés de la Tour Eiffel et Parade, mais aussi à la tragédie, à la danse et aux collaborations artistiques multiples.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Tarif : 8€ (visite couplée avec l’exposition temporaire et le Bastion).

Visites commentées, tarifs réduits et gratuité: se renseigner.

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Avr 26 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau @ Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Exposition : Sarah Bernhardt, monstre sacré de Jean Cocteau
À partir du 7 octobre 2017 au musée du Bastion

Cette année, le Bastion remplace l’accrochage historique par une exposition entièrement dédiée à Sarah Bernhardt.

Immense comédienne, « impératrice du théâtre », considérée comme la première artiste à atteindre le statut de star intercontinentale – autant par son talent que grâce à sa faculté de se modeler une image d’excentrique légendaire, elle impressionna fortement le jeune Jean Cocteau qui fut un spectateur assidu des pièces dans lesquelles elle se produisait. « Quel délire lorsque le rideau jaune s’écartait après la pièce, lorsque la tragédienne saluait […]. Semblable à quelque palais de Venise, elle penchait sous la charge des colliers et de la fatigue, peinte, dorée, machinée, étayée, pavoisée, au milieu d’un pigeonnier d’applaudissements », déclara le poète à l’égard de celle qui fut le plus éminent de ses « monstres sacrés ».

L’exposition présente une cinquantaine de pièces issues de la donation Séverin Wunderman, qui partageait l’admiration de Jean Cocteau pour la comédienne.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les mardis et le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre.
Le musée du Bastion se trouve à 150m du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman en direction de l’Italie. Le billet d’entrée est commun pour les deux musées.

Exposition Elisheva Copin et Agnès Doneau – L’Esthétique du corps @ Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe
Avr 26 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Exposition Elisheva Copin et Agnès Doneau - L’Esthétique du corps @ Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe

Du 17 mars au 16 juin 2018

Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h ; fermé le dimanche et le lundi et les jours fériés.

 

Vernissage le vendredi 16 mars à 18h

Du 17 mars au 16 juin 2018, la Galerie d’art contemporain du Palais de l’Europe présente les œuvres de deux artistes : Elisheva COPIN et Agnès DONEAU.

L’exposition intitulée « L’Esthétique du corps » réunit des peintures de grands formats d’Agnès Doneau et des sculptures de dimensions variées d’Elisheva Copin. Deux femmes artistes invitées par la Ville de Menton à présenter leur travail autour de l’Homme et du mouvement.

Les deux artistes travaillent sur le corps et ses représentations. Elisheva Copin  représente plus particulièrement des corps féminins, Agnès Doneau, des corps masculins. Elles en offrent une interprétation artistique personnelle et interrogent l’être humain.

Leur travail, tant par la matière que par le genre, se complète. Elles proposent des œuvres poétiques, intimes et mystérieuses

Elisheva COPIN :

Née en Egypte, Elisheva Copin émigre en Israël avec ses parents à l’âge de cinq ans. Après une carrière de diplomate au ministère des Affaires Etrangères, elle s’installe à Paris, puis à Nice en 1989.

Elisheva Copin est sculptrice. Elle utilise divers matériaux comme le bronze, l’argile et la pierre. L’élégance de ses œuvres s’allie avec finesse au procédé de création subtilement révélé.

Elle mène une réflexion sur l’être humain et travaille essentiellement sur la forme du corps et sur le nu, notamment féminin. Elle étudie aussi, à travers ses créations, la relation de couple (mère-enfant, homme-femme). Ses créations, inspirées de la statuaire antique, sont élégantes. Dans son travail le plus récent, Elisheva Copin évoque les beautés d’ailleurs et d’ici,  des personnages d’origines diverses et variées : asiatique, africaine, métisse, occidentale… ; un jeune garçon, apprenti d’un temple égyptien de l’époque pharaonique…

Agnès DONEAU :

Originaire d’Angers, Agnès Doneau est diplômée des Beaux-Arts de Paris en 1990. Elle obtient une maitrise d’histoire de l’art à Tours en 1994. Grâce à une bourse Erasmus, elle se rend à Florence où elle a l’opportunité de visiter le chantier de restauration des fresques de Vasari et de Zuccari dans la coupole de Brunelleschi. C’est une révélation : elle entreprend une formation dans cette discipline et interviendra en tant que restauratrice sur de nombreuses œuvres en Italie pendant une quinzaine d’années.

Son travail pictural porte essentiellement sur une réflexion autour du corps et de la notion de répétition, sur l’exil et la mémoire liée au Mouvement et se nourrit d’ouvrages littéraires et cinématographiques.

Les œuvres présentées à la Galerie proviennent de ses séries de nus, de corps habillés en mouvement et de portraits d’écrivains qui l’inspirent : Pier Paolo Pasolini, Vladimir Jankélévitch, … .

Son ancien métier de restauratrice et ses recherches plastiques actuelles sont complémentaires. Ainsi, Agnès Doneau a choisi d’utiliser le gris de Payne et le blanc, pour rappeler  l’effet radio X utilisé dans la restauration de tableau, effet qui permet de capter le mouvement.

 

Exposition photographique – Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone
Avr 26 @ 10 h 00 min – 17 h 00 min
Exposition photographique - Entre les lignes @ Jardin Serre de la Madone

Du 23 mars au 27 mai 2018

Ouvert tous les jours de 10h00 à 17h00 sauf les lundis

Par FANNY GENOUX

Le service du Patrimoine organise dans la villa du jardin Serre de la Madone une exposition photographique, toute au long du printemps : « Entre les lignes », emplie de délicatesse, d’émotion et de profondeur.

Cette série de clichés nous laisse entrevoir avec beaucoup de poésie, la beauté, mise en lumière par l’artiste-photographe Fanny GENOUX.

La série “Entre les lignes” présente des photographies en noir et blanc, épurées, très graphiques et composées.

Ces images sont nées de l’envie de composer avec l’architecture urbaine, la lumière, la géométrie et les formes, la rue et ses passants.

Les passants, devenus silhouettes, le plus souvent seuls, marchent entre les lignes.

La série « Éclipse » qui la complète présente des images très colorées, contrastées et composées. L’idée a été des combiner les façades colorées de Nice, la lumière intense de la région, les ruelles étroites de la vieille ville et leurs ombres profondes à mon goût pour la composition et la géométrie.

Dans ce jeu de formes et de couleurs se trouve toujours un élément vivant, généralement un passant, sa silhouette, son ombre. L’éclairage naturel est utilisé comme un projecteur. Il n’y a pas –ou presque- de visage, la scène est anodine. Parfois une main, un nez, surgit de l’ombre. Les images sont composées frontalement à partir d’aplats colorés et d’ombres profondes qui les sculptent, à la limite de l’abstraction, les passants eux-mêmes étant réduits à des ombres chinoises.

A sa démarche esthétique et artistique vient se rajouter celle de la sensibilisation à l’architecture. Les photos urbaines très graphiques répondent à la végétation foisonnante du Jardin Serre de la Madone, créant un dialogue avec les photos exposées.

Prix d’entrée jardin : 8 €

→ Jardin Serre de la Madone, 74 val de Gorbio / 04 93 57 73 90

Avr
27
ven
2018
Exposition Terre et Mer de Patricia Bobillon @ L'Odyssée bibliothèque municipale
Avr 27 Journée entière

Du 26 mai au 23 juin 2018

Autodidacte, la photographie est une passion. Cet art lui permet d’observer, de rêver et de partager. L’œil du photographe révèle des paysages sous un jour poétique et met en exergue la beauté des lieux.

Inauguration le vendredi 25 mai 2018 à 17 h.

Ouvert du mardi au samedi
Mardi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Mercredi : 9h30-18h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Samedi : 9h30-12h30 / 14h-17h

Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale
Avr 27 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Exposition « Partage » Photographies de Fernand Gargiuli. @ L'Odyssée Bibliothèque Municipale | Menton | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Fernand Gargiuli est né à Menton. Autodidacte, il trouve son inspiration à travers les longues marches dans notre magnifique région. L’œil du photographe met en exergue les paysages familiers qui se révèlent sous un jour poétique et inattendu.

L’exposition se tiendra jusqu’au samedi 5 mai 2018

HORAIRES D’OUVERTURE
Mardi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Mercredi : 9h30-18h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h
Samedi : 9h30-12h30 / 14h-17h